Le Désert de Basse-Californie

Juste au sud de la frontière internationale du Mexique, le désert de Sonora s’étend jusqu’à la mer de Cortez tout le long de la côte.

Les sources et les oasis offrent un soulagement à ceux qui s’apprêtent à traverser les paysages arides de cactus et de montagnes, puisqu’ils sont entourés par les zones côtières humides et un océan qui rassemblent la vie sauvage.

Similaire aux Îles Galapagos en Équateur, la riche biodiversité de Basse-Californie provient du détachement des îles du Golfe et des endroits éloignés de la péninsule, où l’évolution a produit des espèces uniques et endémiques.

La Basse-Californie : où le désert rencontre la mer

Des milliers de kilomètres de désert inhabité et sauvage, des centaines de plages vierges de sable blanc, une étendue infinie d’eaux cristallines qui abrite une grande multitude de vie marine.

Le désert de la Basse-Californie s’étend sur près de 77 000 km2, il est entouré par la mer de Cortez et l’Océan Pacifique.

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, contrairement à ce que chacun pense, la plage et le désert ne sont pas les seules ressources naturelles de la péninsule : il y a aussi les montagnes !

Cette diversité fait de la Basse-Californie un des endroits les plus uniques au Mexique, avec ses vues superbes sur l’océan et ses montagnes multicolores.

Plonger dans ces paysages est une des plus belles expériences que vous puissiez vivre.

La végétation du désert :

En tant que désert, il se caractérise par de hautes températures et une faible humidité, ce qui permet la prolifération d’espèces de plantes typiques des sols durs et secs.

La végétation du désert de Basse-Californie a de petites feuilles, qui tombent souvent du fait de la sécheresse.

Mezquite, Palo Verde et Palo Blanco font partie des plantes et des arbres que l’on trouve dans le désert le long des routes que vous pouvez emprunter lors de votre voyage.

D’autres variétés sont également répandues, telles que :

  • Ocotillos
  • Agave
  • Yucca
  • Acacias
  • Palmiers en éventail
  • Palmiers bleus mexicains

Créosotiers et buissons de sauge dominent les zones les plus arides, mais ce désert abrite également de nombreuses plantes inhabituelles, notamment l’arbre Boojum (Cirios), une variété qui pousse exclusivement en Basse-Californie.

En complément, il y a plus de 110 espèces de cactus dans la péninsule, parmi eux le cardon, le plus grand cactus du monde, qui peut atteindre 17 mètres et une longévité d’environ 1 600 ans.

Pendant leur floraison, les cactus offrent un spectacle inattendu et multicolore, grâce à leurs incroyables et larges fleurs aux couleurs les plus vives et aux nuances les plus délicates.

La faune du désert

Comme les plantes, les animaux qui vivent dans le désert ont dû s’adapter au fil du temps à ces conditions extrêmes.

La plupart d’entre eux sont de couleur gris clair pour se fondre dans le paysage, autant que pour limiter l’absorption de la forte intensité du rayonnement solaire.

Le processus d’évolution et d’adaptation les a conduit à modifier une partie de leur comportement, en devenant plus actifs aux heures les plus froides, c’est à dire au crépuscule ou aux premières heures de l’aube.

En conséquence, il sera plus aisé de les observer à ces moments-là de la journée.

Dans le désert de Basse-Californie, vous pouvez trouver un grand nombre d’animaux sauvages différents :

  • Des rongeurs, tels que des écureuils, souris, rats et lapins ;
  • Roadrunners, ou Grands Géocoucous célèbres pour leur vitesse et grâce au dessin animé, Bip Bip et le Coyote, dans lequel il échappe aux différents pièges du coyote ;
  • Des amphibiens et des reptiles, tels que des lézards, serpents à sonnettes, geckos, iguanes à queues épineuses, plus particulièrement dans certaines zones du désert ;
  • Des chauves-souris, présentes en grand nombre, elles sont essentielles à la pollinisation des cactus et aux fleurs d’agave ;
  • Des coyotes, le mammifère le plus répandu dans la péninsule de Basse-Californie, qui court après le roadrunner ;
  • Des moutons, aussi connus comme moutons du désert ;
  • Des renards gris, lynx, blaireaux, biches, mules, lions de montagne (ou pumas), sont fréquents aux abords des zones montagneuses.

La Basse-Californie abrite également environ 300 espèces d’oiseaux, dont certains vivent uniquement dans la péninsule.

Désert de Basse-Californie : désert uniquement de nom

 

Comme vous l’avez peut-être remarqué, le désert de Basse-Californie est un désert uniquement parce que nommé ainsi, puisqu’il est loin d’être un lieu inhospitalier pour les humains, les animaux et les plantes.

En fait, comme tout autre écosystème, il est le refuge de beautés naturelles et de tout un tas de vie et il parvient à susciter autant d’étonnement que d’émotions.

Baja California Travel, conscient du charme du désert, a conçu des itinéraires qui vous permettent de rejoindre les plus belles villes et les plages les plus fascinantes de la péninsule en voyageant à travers des portions du désert, en explorant ses montagnes, qui cachent des trésors naturels et archéologiques de grande valeur.

Endroits extrêmes et petites villes

Le territoire de cette région est très divers et varié. En le parcourant, vous pourrez rencontrer de petits villages peuplés d’à peine une centaine d’habitants ou dans les cas de régions encore plus extrêmes comme la Région Rancho, un rythme de vie identique à celui des années passées, suivant uniquement l’alternance du jour et de la nuit.

La nature rude de ce territoire a mis à l’épreuve tous ceux qui ont voulu y vivre ou le traverser, depuis les natifs jusqu’aux missionnaires dans les années 1700. C’est toujours le cas aujourd’hui.

Même si tout a été exploré et est à une portée de clic, un voyage en Basse-Californie a toujours un parfum de véritable aventure.

Contactez notre équipe pour votre voyage en Basse-Californie.

Contactez-nous sans obligation de réservation de plan de voyage ! Si vous le souhaitez, nous pouvons organiser une visioconférence de façon à apprendre à nous connaître mieux.

Retour haut de page